Pétanque : Boule de petanque

La marque KTK est née en 2008 et possède déjà une renommée intéressante sur les terrains de pétanque, avec un design atypique, développant son image par l’appui médiatique de Dylan Rocher, pour se faire une place au soleil sur le marché de la boule de pétanque. Mais que doit t-on penser de ces boules KTK et quel est son avenir ?

KTK Pétanque

Création de KTK

Un mauvais départ avec des boules cassées

La marque KTK nait en 2008, à l’initiative de Monsieur Vartan Barberian, en son temps à la création de VMS Pétanque. Le nouvel entrant fait fabriquer les boules d’une part, et dispose d’une machine pour réaliser les stries sur les boules. L’entrée en matière est tonitruante avec de grands joueurs sponsorisés, mais les premiers mois accouchent de quelques couacs sur la fiabilité des boules. Plusieurs modèles inox sont soumis à des casses trop fréquentes, affaire légèrement exagérée, mais tout du moins réelle. Ces casses seraient, dit-on, la faute au fabricant thaïlandais dont la marque va se séparer pour se rapprocher du fabricant français MS Pétanque, moment où les malfaçons ont cessé au grand bonheur des joueurs.

La marque dispose de son site avec boutique en ligne. Depuis 2016, elle dispose d’un nouveau logo !

Nouveau logo KTK pétanque

Les champions qui jouent en KTK

Parmi les champions jouant en boule KTK, l’emblème n’est autre que le champion qui a donné son nom à la première boule très haut de gamme de la société, Dylan Rocher. Il faut compter de grands noms tels que l’italien Diego Rizzi ou le riton national Henri Lacroix, tous champions du monde de pétanque.

Les modèles d’origines de boules KTK

Le modèle mis en avant par la marque fut sans nul doute la KTK Dylan Rocher, mais les autres modèles, vendus moins chers, ont connus un certain succès. Vous avez les modèles Aventure, Orezza et Grand Soleil, toutes disponibles dans une version inox ou acier carbone. La boule Aventure affiche le logo KTK de manière sobre, la boule Orezza dispose d’un logo plus élaboré et plus reconnaissable, tandis que la Grand Soleil arbore un logo imposant et très atypique.

La boule KTK Aventure

KTK Aventure Carbone boule de pétanque KTK qui se vendIl s’agit en réalité du modèle le plus vendu par KTK, les joueurs se montrant finalement frileux vis à vis des stries originales et « imposantes ».

L’Aventure Carbone était au départ une très tendre, évaluée proche des 110 kg/mm2 lors de « l’époque thaïlandaise » puis une tendre plus proche des 115 kg/mm2 ensuite. A noter qu’en 2016, lors de la réalisation de fabrication dans le 06 (voir paragraphe consacré à l’avenir de KTK), les carbones fabriquées sont devenues blanches et non plus noires comme au début. A noter également que sans se traitement noir, les boules Aventure Carbone conservent exactement les mêmes caractéristiques.

L’Aventure Inox est légèrement plus dure que sa sœur en acier carbone, avec une dureté évaluée aux alentours de 120 kg/mm2. Ce modèle se révèle moins performant. Il s’agit ici d’une demi-tendre.

 

La boule KTK Orezza

La différence est très minime par rapport à l’Aventure. L’Orezza se caractérise surtout par son design gravé profondément.

KTK Orezza une boule de pétanque ktk de monaco

La boule KTK Grand Soleil

Là aussi, la différence se situe par cet imposant design d’un grand soleil avec une quinzaine de bras. Boule assez peu intéressante au point, malgré ce design qui, d’une part peut éventuellement accrocher le sable et permettre de s’arrêter plus vite, d’autre part peut atténuer l’onde de choc lorsque la boule atteint le sol. Le rapport qualité prix n’est pas au rendez-vous, sauf si vous tombez amoureux de ce design que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

KTK Grand Soleil la boule de petanque design

La boule Dylan Rocher DR by KTK

D.R. sont bien évidemment les initiales de Dylan Rocher, la première tête d’affiche de la marque.
Cette boule est une demi-tendre évaluée à 125 kg/mm2 de dureté. Il s’agit d’une boule en acier inoxydable bien équilibrée, et presque toute lisse, le logo se voulant cette fois très discret. Elle faisait partie des inox ne glissant pas outre mesure dans la main.
Cette boule se voulait haut de gamme, mais force est de constater que la performance du matériel n’était pas toujours au niveau du prix élevé. Cela explique en grande partie la nécessité de créer la nouvelle boule ci-dessous.

KTK Dylan Rocher la boule du champion

2017, année de la boule KNTAK Chrome

KNTAK la nouvelle boule de KTK chroméeIl s’agit de « la boule Henri Lacroix », blanche d’un blanc étincelant et dont l’aspect est annoncé neuf pendant une très longue période d’utilisation.

La KTK KNTAK est une boule en acier carbone qui bénéficie du même principe qu’Obut appelle la Dureté+, c’est à dire une boule tendre, avec un fin revêtement chrome de surface plus dure. Le rebond semble bon et la boule très bien équilibrée.

Le prix est cette fois plus abordable.

Avenir de la marque KTK

L’histoire de la marque est pour le moins chaotique. Lors du lancement, les boules fabriquées en Thaïlande ont déçues et la rumeur des casses inévitables s’est propagée. Pour contrer cela, les boules ont été fabriquées par MS Pétanque qui a apporté la fiabilité. Dès 2014, MS assure même la réalisation des gravures, des stries puisque la machine de KTK est tenue à l’écart et à l’arrêt.

D’autres problèmes ont alors plombé les années 2015 et 2016, avec des distributeurs exclusifs sans stock et un site Internet qui ne proposait qu’un choix ridicule à ses clients potentiels. Début 2016, absolument aucune boule n’était disponible sur leur site, mais un communiqué faisait son apparition signalant la reformation d’un stock complet pour fin mars de la même année. Et le pari sera tenu.

2016 marque le déménagement à Monaco, la marque KTK et ses boules devenant un élément parmi d’autres pour la société LaiLaiLai, spécialisé dans l’évènementiel. Mais malheureusement, les ruptures de stocks sont encore bien trop nombreuses pour satisfaire les pétanqueurs français. Et ce, malgré la relance de leur machine dans une entreprise des Alpes Maritimes.

En janvier 2017, la FFPJP annonçait lors de son congrès à Caen la récupération par voix d’huissier de la somme due au titre d’un partenariat avec la SAOS Promo Pétanque de la fédération non honoré.

Et pourtant, en avril 2017, la marque lance une nouvelle boule, la KNTAK, qui va remporter la Marseillaise dans les mains de Lacroix et la troisième étape des Master entre les mains d’un Rocher au sommet de son art, en attendant d’autres victoires.

L’avenir de KTK semble assez flou du point de vu du pétanqueur lambda sur les terrains. On peut imaginer que l’évènement va être de plus en plus la priorité de la société, que le sponsoring de champions fait parti de cette stratégie qui va au delà de la seule pétanque, et que la vente de boule se concentrera peut être sur un, voire deux modèles de boules uniquement.

Les autres vendeurs de boules de compétitions

Voici une listes marchands de boules de pétanque de compétition, dont nous parlons sur notre site consacré à la petite boule.

Et les regrettés Intégrale, JB, LT, Couloubrier.